Les beaux jours arrivent et, avec, le temps des boissons rafraîchissantes : les fêtes entre copains, les kermesses, etc… C’est l’occasion d’apprendre à faire ses propres sodas maison !

Mais pourquoi faire ses sodas maison ?

Le meilleur argument c’est l’aspect ludique et valorisant de la réalisation manuelle : n’est-on pas fier de dire « c’est moi qui l’ait fait » en présentant le résultat ? C’est particulièrement le cas lorsqu’on réussit à reproduire un produit commercialisé dont nos invités ont l’habitude. Et si nous, en tant qu’adultes, sommes déjà sujet à cette fierté, les enfants sont véritablement le public parfait : ils sont curieux, adorent découvrir de nouvelles choses et adorent fabriquer eux-mêmes des choses qu’ils aiment.

Mais pour finir de vous convaincre, vous ferez certainement des économies en effectuant vos boissons de l’été par vous-même et vous maîtriserez entièrement la composition, ce qui vous permettra de faire des boissons bonnes et saines !

Les « thés » glacés

Depuis peu, de nombreux thés glacés se développent pour répondre à un besoin social de consommer « meilleur » : thés glacés bio, tisane glacées, rooibos glacés, … Avec des goûts de plus en plus originaux. Voici quelques techniques pour impressionner vos amis cet été avec vos « thés glacés » maison.

Pour éviter l’amertume lors de l’infusion, je vous propose une méthode un peu technique qui prend en compte le processus chimique de l’infusion du thé dans l’eau.

  1. La veille, mettez au congélateur une bouteille à moitié remplie d’eau
  2. Faites infuser 10 grammes de thé dans 50 cl d’eau selon les conseils du vendeur en température et temps d’infusion
  3. Versez l’infusion directement sur l’eau congelée

Le choc thermique stoppera l’infusion, limitant ainsi la propagation de tanins. Je vous conseille de commencer par infuser du rooibos, car cette plante contient très peu de tanins, contrairement au thé, son infusion ne provoquera pas d’amertume, le résultat sera donc plus certain.

Vous pouvez faire faire ces « thés glacés » selon deux versions : une sucrée, qui ressemblera peut-être plus à ce que l’on s’attend à trouver dans le commerce et un non-sucrée qui vous désaltérera plus efficacement.

La version sucrée : procédez à l’infusion d’une plante nature (thé vert, thé noir ou rooibos) comme indiqué ci-dessus et ajouter le sirop de votre choix.

La version non-sucrée : choisissez un thé, une tisane ou un rooibos déjà parfumé et procédez à l’infusion telle que décrite ci-dessus. Rien ne sera à ajouter et vous obtiendrez une boisson rafraîchissante pour tous les âges. Libre à vous de l’agrémenter de jus de citron, de glaçons, de tranche d’orange, etc…

L’avantage de faire son « thé glacé » soi-même c’est que tout y trouvera son compte, car les infusions parfumées satisferont les gourmands sans repousser les buveurs sans sucre.

Les sodas pétillants

Coca, orangina, seven up, et autres sodas gazeux semblent, à mon grand dam, devenu presque indispensable dans les fêtes et soirées. Et, bien que, comme pour les thés glacés, de nouvelles marques se développent bio, équitable, moins sucrée, etc… il est intéressant d’apprendre à envisager les sodas autrement. C’est pourquoi je vous invite vivement à vous munir d’une machine sodastream pour gazéifier votre eau vous-même et, par la suite, faire vos propres sodas.

Sodastream propose des concentrés imitant les grands sodas du marché pour ceux qui veulent rester dans des classiques, mais vous pouvez aussi innover avec toute sorte de sirop plus ou moins originaux, et faire découvrir à votre public d’autre manière d’envisager les sodas !

Vous pourrez même, comme je viens de commencer à le faire, fabriquer vos sirops vous-même, ainsi vous maîtriserez entièrement la composition de votre soda.