Étudier les fourmis, c’est extrêmement intéressant pour faire évoluer les sciences. L’objectif est de s’inspirer d’elle pour améliorer nos connaissances et compétences.

Les fourmis qui prennent soin de leur santé

Les fourmis se lavent les mains ?

Nous avons beaucoup à apprendre des fourmis. Aujourd’hui plus encore, suite à la pandémie de Covid-19. En effet, les fourmis prennent naturellement soin de leur santé. Lorsqu’elles rentrent dans le nid après avoir exploré les alentours, elles se lavent les pattes et les antennes. L’objectif est d’éviter d’apporter de mauvaises bactéries qui contaminerait les ouvrières nourrices, la gyne ou le couvain.

Les fourmis qui se mettent en quarantaine

Par ailleurs, si elles sentent malades, elles se mettent d’elles-mêmes en quarantaine. En effet, pour éviter tout risque de contagion, elles partent mourir à l’extérieur, en évitant de toucher leurs congénères. Et pour éviter le développement de bactéries dans le nid, il y a une gestion très rapide des morts. Étant donné qu’un corps mort développe très rapidement des bactéries, les fourmis mortes sont amenées loin du nid pour éviter tous les risques.

Les fourmis sont des insectes sociaux

Mettre en priorité la colonie

Chez les fourmis, la colonie passe avant l’individu. S’il y a une maladie ou une pénurie, les fourmis se laisserons mourir pour protéger la gyne et le couvain. L’objectif est qu’après la crise, la colonie puisse continuer de se développer. C’est ce comportement social qui permet aux différentes espèces de fourmis d’être présentes sur terres depuis bien plus longtemps que nous.

La coopération au cœur de toutes les actions

Au quotidien, les fourmis utilisent presque constamment la coopération. Les chercheurs se sont penchés sur cette forme d’intelligence en essaim. Leur objectif est d’optimiser le fonctionnement des robots ! Vous trouverez plus de détails à ce sujet dans l’article consacré.

Les produits issus des fourmis

Antibiotique et désinfectant

Les fourmis produisent naturellement un antibiotique et un désinfectant appelé acide formique dont elles se servent pour se désinfecter les pattes et les antennes en rentrant dans le nid. Elles les utilisent également en prévention en recouvrant le couvain de ces substances. Les chercheurs tentent de reproduire ces produits, qui sont bien plus performants que nos produits actuels.

La « crème aux œufs de fourmis » une vraie logique scientifique ?

La crème aux œufs de fourmis est utilisée pour réduire la repousse des poils. Il faut savoir que, dans cette substance, c’est l’acide formique qui joue un rôle. C’est donc un produit agressif ! De plus, pour une véritable efficacité, il faut utiliser cette crème en parallèle d’une épilation à la cire, car l’acide va permettre au poil de repousser plus fin. Une efficacité plus ou moins importante selon le type de peau et de poil, et long à observer. Enfin, il faut savoir qu’aujourd’hui la plupart des crèmes ne sont pas à base d’œuf de fourmis mais de substitut d’acide formique, probablement aussi voire plus agressif. Alors, quitte à se lancer dans des séances d’épilation, autant attendre naturellement que vos poils deviennent plus fins et repoussent moins.

Conclusion : les fourmis, un exemple à suivre

Que ce soit dans leur gestion de la santé ou dans la vie en collectivité, nous pouvons nous inspirer des fourmis pour améliorer notre quotidien. Leurs règles peuvent sembler très contraignante, mais ce sont elles qui permettent à ces insectes de perdurer autant.

Et si votre passion c’est la médecine, n’hésitez pas à faire évoluer les connaissances pour réussir à proposer des antibiotiques et des désinfectants toujours plus efficaces !