Voici une manière différente d’envisager l’élevage d’une espèce qui permet de la maintenir dans un environnement au plus proche de son environnement naturel : le terrarium bio-actif.

Principe du terrarium

Un terrarium bio-actif est un terrarium constitué d’un substrat au sein du quel évolue une microfaune à l’aide de végétaux vivants. Ce milieu est maintenu grâce à un respect des données climatiques propre à l’environnement reproduit : cycle jour-nuit en lumière et en température, hygrométrie, etc…

L’objectif est d’obtenir un terrarium dont la régulation se fait au maximum par elle-même (comme dans la nature). C’est-à-dire que chaque élément du terrarium a un rôle spécifique indispensable à la survie du terrarium complet.

Pourquoi un telle organisation ?

Tout d’abord, ce type d’habitat a tendance à diminuer les stress de l’animal élevé (fourmis ou autres), tout simplement parce que cela correspond à leur habitat naturel. En effet, leur code génétique est prévu pour vivre dans la nature propre à leur environnement natal. Leurs actions sont donc programmées pour cet environnement, plus la différence entre leur espace naturel et leur espace d’élevage sera grand, plus l’adaptation sera difficile. Dans le cas des fourmis, cela n’est pas dû au fait qu’elles aient connu leur environnement d’origine, car, la plupart du temps elles ne l’ont pas connu, c’est simplement un fonctionnement génétique.

Ensuite, bien entendu, les comportements seront extrêmement différents, ce qui entraînera des observations parfois plus spectaculaires. La colonie ne sera pas cloîtrée à son interaction avec elle-même mais elle interagira également avec la flore et la microfaune présente dans le terrarium. De plus, la présence d’un substrat permettra d’observer la manière dont la colonie créé son nid par la création de galerie sous la terre. Elle pourra également utiliser l’ensemble du décor fourni dans ses actions : protéger le nid, renforcer les galeries, déblayer le terrain pour la récolte, etc…

Inconvénients du terrarium

C’est une mise en place qui est très coûteuse en temps, en énergie et en ressources. Pour la mise en place d’un tel terrarium, il faut tout d’abord de l’espace afin de permettre aux différentes espèces de cohabiter, il faut donc considérer préalablement la place que le terrarium va prendre. Ce n’est pas une décision à prendre à la légère, car c’est ensuite des vies qui vont être en jeu : il n’est pas possible de s’en débarrasser comme on se débarrasse d’un meuble qui prend trop de place.

Après l’installation du terrarium, il faut le mettre sous les conditions environnementales que demande l’espèce élevée et cela implique beaucoup d’installation. Il faudra donc très certainement investir dans une lampe chauffante assez conséquente pour couvrir l’ensemble de la surface, un système d’arrosage si possible imitant les pluies de la région, etc…

Concernant l’intégration des autres espèces dans le terrarium, il sera aisé de les trouver lorsque l’espèce élevée vit dans le même milieu climatique que les éleveurs : il suffira d’aller en forêt par exemple pour trouver ces différents êtres vivants. Cependant pour des espèces plus exotiques, trouver la faune et la flore correspondant à leur milieu va demander un peu plus d’énergie : regarder si certains sites propose leur importation, trouver des contacts qui accepterait d’en faire venir, aller soi-même chercher ces espèces…

Enfin, il faudra bien entendu entretenir ce petit univers. Il faudra par exemple vérifier qu’une espèce ne se développe pas aux détriments des autres, ce qui casserait l’équilibre. Il faudra surveiller que les conditions climatiques restent les mêmes afin de ne pas mettre en danger l’environnement.

Conclusion

C’est un projet qui peut être magnifique et en parfaite adéquation avec l’espèce que vous voulez élever. Cependant, il faut réellement réfléchir au projet avant de se lancer pour en faire un réel espace de bien-être pour la colonie, pas que cela devienne un enfer pour tout le monde.

Nous sommes très curieux d’observer des installations, n’hésitez pas à nous écrire si vous avez mis un tel système en place. Et si vous souhaiter en mettre un en place et que vous souhaitez des conseils, n’hésitez pas !

Sources

http://www.forum-reptiles.com