Dans le précédent article, nous avons parlé du grand axe des programmes qui définissait les compétences transversales que l’enfant acquiert au cours du cycle 1. Nous vous proposons de revenir dessus dans cet article pour mieux définir et comprendre ce sur quoi nous appuyons nos propos.

Les compétences transversales et transdisciplinaires

Les compétences transversales ou transdisciplinaires sont définies par l’ensemble des compétences qui ne sont pas propres à un domaine. Ce sont, par exemple, les compétences de communication, de socialisation, de compréhension, d’analyse ou de méthode. Ces compétences ne sont pas innées, elles relèvent donc d’un apprentissage et sont nécessaires pour évoluer dans une société ou pour se spécifier dans un domaine.

Quel est leur rôle à l’école maternelle ?

L’objectif de l’école maternelle est de préparer les enfants à être des élèves lors de leur rentrée à l’élémentaire, les compétences transversales travaillées durant ce cycle sont donc principalement tournées autour de cet objectif. Cependant, cela n’en fait pas moins des compétences nécessaires à l’évolution en société. C’est-à-dire que ces apprentissages seront utiles au-delà de la scolarité, et ce, quel que soit le domaine dans lequel l’élève se dirigera.

Pour répondre à cet objectif de préparation des élèves, l’école maternelle axe son travail sur deux aspects. Le premier aspect est la transition entre le milieu de la toute petite enfance et le milieu scolaire. Il se fait par l’apprentissage de ce nouveau milieu avec l’acquisition de compétences méthodologique, analytique et réflexive par exemple. Le second aspect est la découverte d’un premier milieu social qui contient des règles spécifiques mais aussi des règles propres à l’ensemble des milieux sociaux. Cet aspect se concrétisera par l’acquisition de compétence de communication, d’empathie et d’affirmation par exemple.

Conclusion : élever des fourmis en classe pour développer les compétences transversales

Comme nous l’avons évoqué précédemment, l’élevage de fourmis en classe est une manière de développer ces compétences abstraites au travers de canal concret. L’objectif est d’accompagner les enfants, à travers l’étude myrmécologique, à acquérir des compétences généralisables à l’ensemble de leur vie d’élève et de citoyen.