La gyne – ou la reine – est l’élément crucial de la colonie. Elle est son point de départ et son unique moyen d’expansion. C’est pourquoi la disparition de la reine peut poser de grandes questions. Voici un petit descriptif de ce qui se passe pour des fourmis sans reine.

Une espérance de vie raccourcie

Lorsque la gyne meure, il n’y a plus de nouveau couvain. Par conséquent la population ne grandit plus et surtout ne se renouvelle plus. Petit à petit, les ouvrières qui compose la fourmilière vont s’éteindre sans jeunes fourmis pour prendre la relève. De cette manière, la colonie n’a qu’une possibilité : disparaître. Ce processus va prendre le temps correspondant à la durée de vie des ouvrières. Au bout d’environ deux ans après la mort de la reine, la colonie mourra à son tour.

Fourmis sans reine : des évolutions génétiques

Selon les espèces, les fourmis ne réagissent pas de la même manière à l’absence de reine. Certaines développent des comportements surprenants.

Le renouvellement de la gyne

Chez certaines fourmis – telles que les Myrmica rubra – l’espérance de vie de la reine n’excelle pas 5 ans. Par conséquent, pour faire perdurer la colonie, ces espèces ont eu besoin de s’adapter. Ce sont donc des fourmis polygynes. Régulièrement de nouvelles reines prennent place dans la colonie afin d’être certains que la colonie ait toujours un membre reproducteur.

L’assurance d’épandre les gènes de la colonie

Les scientifiques découvrent actuellement certaines espèces de fourmis qui développent un comportement inattendu face à la mort de la reine. En effet, chez ses espèces, les ouvrières privées de reine arrivent à pondre des œufs. Du fait de leur infécondité, elles ne peuvent produire que des mâles. Ceux-ci auront donc la possibilité de porter le matériel génétique de la colonie lors d’un essaimage. Ainsi, même si la colonie meure, ses gènes seront préservés dans de nouvelles colonies.

L’ « adoption » d’une nouvelle reine

Dans la nature, certaines colonies ont une fondation dépendante. C’est-à-dire que la gyne ne peut pas fonder seule. Elle a besoin d’avoir des ouvrières avant la ponte de ses premiers œufs. Si une colonie est orpheline, elle pourra prendre la place de la reine sans souci. Le souci c’est qu’elle prend n’importe qu’elle colonie, orpheline ou non, ce qui amène à un combat entre la nouvelle et l’ancienne gyne.

Que faire avec ses fourmis sans reine

Lorsqu’on s’occupe d’une colonie chez soi, il est possible que, pour une raison ou une autre, la reine meure. Certaines personnes tentent de faire l’adoption par une reine de la même espèce, cependant sachez que les chances de réussite n’excèdent pas 1%. Ce que nous vous conseillons (et c’est ce que nous faisons nous-même), c’est de laisser vos ouvrières en paix, tout en continuant à son occuper comme si de rien était. Vous verrez votre colonie diminuer en population progressivement jusqu’à sa disparition totale. N’oubliez pas que ce processus peut durer deux ans ! Vous aurez donc du temps pour continuer vos observations.