« Est-ce que les fourmis sont gourmandes ? » voici la question qui m’a été posé l’autre jour. Alors aujourd’hui, je vais essayer de donner une réponse pour tous ceux qui se sont un jour posé cette question.

La gourmandise, c’est quoi ?

La gourmandise peut être vue selon deux aspects. Elle est souvent considérée comme le défaut du gourmand, qui mangera sans en ressentir le besoin. Cependant, elle peut également être vue comme une qualité. En effet, la gourmandise, c’est aussi une aptitude à apprécier la bonne nourriture. A cette gourmandise, on associe donc une notion de plaisir.

Et chez les fourmis ?

Rappelons d’abord que, chez les fourmis, l’objectif de vie principal est de faire grandir et perdurer la colonie.

Manger plus que de besoin

Selon la première définition, être gourmand signifie que l’on mange quelque chose sans en avoir besoin. De ce point de vue, les fourmis ne sont pas gourmandes. En effet, elles gèrent la nourriture de manière à toujours utiliser les ressources qu’elles consomment.

La présence d’un jabot social leur permet de mettre de la nourriture en « réserve », cependant elles ont une capacité limitée. Une fois qu’elles sont « pleines », elles ne cherchent pas à se nourrir plus.

Apprécier la bonne nourriture

Chez les fourmis, la notion d’apprécier n’est pas vraiment présente. Du fait que le plus important soir de nourrir la colonie, elles ne sont pas difficiles. Elles sélectionnent la nourriture sur ces différents critères : apport nutritif, capacité à l’ingérer, risque pour la santé.

C’est vrai que lorsqu’on trouve des fourmis qui se sont ruées, sur un morceau de sucre, on imagine facilement qu’elles sont gourmandes. Pourtant, le plus important c’est que le sucre réponde à ces trois critères de récolte de la nourriture.

Alors, est-ce que les fourmis sont gourmandes ?

Et non ! La gourmandise ne fait pas partie du comportement des fourmis. La plupart des fourmis se nourrissent de liquide sucré, ce qui est une gourmandise pour les êtres humains, mais pas pour elles.