Un élevage de fourmis dans votre classe de maternelle est une idée idéale pour travailler avec vos élèves le domaine « Questionner le monde : le vivant », mais pas que ! Je vous propose une série d’article autour du programme de cycle 1 dont cet article est l’introduction.

Un programme en deux grands axes

D’après les programmes de la maternelle de 2015 (BO spécial n°2 de 26 Mars 2015), le cycle 1 s’organise autour de deux grands axes. Premièrement « l’école maternelle : un cycle unique, fondamental pour la réussite de tous » puis « les cinq domaines d’apprentissage ».

Le premier axe correspond à des aspects transversaux : il incite à considérer l’enfant dans son cycle de vie et à lui apporter des outils de vie qui lui serviront tout autant lors de ses apprentissages futurs que lors de ses interactions avec le monde extérieur.

Le second axe a pour objectif de faire rentrer les élèves de maternelle dans une logique d’étude : il se découpe en domaine différenciés les uns des autres pour permettre d’organiser les apprentissages.

Comprendre la place de l’enfant dans le programme

Ces deux axes sont véritablement à considérer ensemble. En entrant à l’école maternelle l’enfant doit apprendre à être élève, c’est pourquoi il est important de lui faire comprendre une certaine logique scolaire qui le suivra durant de nombreuses années.

Cependant, si on ne tient compte que de cet aspect, le futur élève comprendra que la vie c’est un ensemble de domaine ou matière sans rapport les uns avec les autres. Il ne sera donc pas prêt à rentrer dans une réalité où les domaines ne sont pas cloisonnés, mais en rapport intime les uns avec les autres. C’est pourquoi il est important de construire les apprentissages à partir des domaines tout en introduisant ces notions transversales.

Notre objectif : explorer les programmes de cycle 1 avec les fourmis

Nous vous proposons donc de découvrir l’intérêt de l’élevage des fourmis en classe en considérant ces deux axes. Nous vous proposerons des pistes d’activités pour intégrer les fourmis dans votre classe tout en répondant au besoin des élèves et aux demandes des programmes.

Bien entendu, cette analyse s’applique à tous les enseignants, quelle que soit l’école dans laquelle ils enseignent. Également à tous les parents, tuteur, garde d’enfant qui ont à charge des enfants non scolarisé avec obligation de justifier de certains apprentissages. Tout est adaptable aux pédagogies utilisées et nous serons ravis que vous nous fassiez part de vos adaptations.

Conclusion : interpréter le programme

Un grand merci à tous pour votre lecture ! Il s’agit ici d’une interprétation des programmes de cycle 1 en prenant comme angle de réflexion la présence des fourmis dans la classe. A mon grand malheur, je ne détiens pas la vérité absolue ! C’est pourquoi je préciserais régulièrement qu’il s’agit seulement de ma vision de la myrmécologie dans la pédagogie.

N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez en commentaire de cet article, en message sur Facebook ou directement par mail !