Avec les sorties de diapause, toutes récentes, notre forum se réanime peu à peu ! C’est l’occasion de faire un bilan dans le suivi des colonies que vous êtes nombreux à avoir apprécié.

Aujourd’hui nous parlerons (encore !) d’une colonie de Sweety Industry’s, mais cette fois de ses Lasius. En réalité, nous allons d’ailleurs évoquer les deux colonies de cette espèce qu’il élève.

Le recueil des gynes

Été 2018 et été 2019, Sweety Industry’s a eu la chance d’assister à des essaimages directement dans son jardin ! Il a profité de cette aubaine pour, chaque été, ramasser une gyne de Lasius.

Nous rappelons que les Lasius – à fortiori les niger – sont les fourmis de jardin les plus courantes, il est donc logique que l’on puisse en observer dans nos jardins. De plus, si vous vous inquiétez des risques de ramasser ses gynes soi-même, n’hésitez pas à lire nos articles sur le sujet !

La fondation

Pour ses deux colonies, la fondation s’est bien passée. Placée dans des tubes à essai, elles ont été dans une environnement suffisamment rassurant pour se développer. Les gynes Lasius font une fondation claustrale, c’est-à-dire qu’elles utilisent des ressources internes pour se nourrir et développer leurs premiers couvains.

Les déménagements de la colonie de 2018

Entre le ramassage de la gyne et aujourd’hui, la colonie de 2018 a vécu dans différents logements.

Espace de nourrissage (ou ADC)

Rapidement, pour simplifier la manière dont les fourmis se nourrissent, leur tube a été placé directement dans une aire de chasse. Une idée intelligente et pratique puisque, dans la nature, les fourmis vont chercher leur nourriture autour du nid.

Fondation en ADC

Un premier nid

Après 6 mois de développement dans ce système, la colonie a emménagé dans son premier nid. Ça s’est passé juste après leur première période de diapause. Cependant, le nid fabriqué à la main était particulièrement grand pour une colonie de cette taille et présentait des défauts qui l’empêchait d’être viable à long terme.

Un second nid (plus petit)

En conséquence, la colonie a rapidement déménagé une nouvelle fois pour un nid plus petit. Les fourmis ont passé le reste de l’année dans ce nid et y ont effectué, bien tranquillement, leur diapause.

Un troisième (et dernier !) nid

Enfin, à la sortie de diapause, la colonie a été installée dans un Alveo fonda vert pâle raccordé d’un côté au nid précédent et de l’autre à un espace d’observation maison. Ainsi elle a de l’espace pour se développer en paix.

Une jolie évolution pour la colonie de 2019

Un peu plus jeune, cette colonie a profité des différentes expériences de la colonie de 2018 pour que l’installation se passe plus sereinement et de manière plus pérenne.

Un raccord en mini ADC

Pour commencer, et comme ça a été le cas pour sa colonie de Messor barbarus, Sweety Industry’s a relié le tube de fondation à une mini ADC. Durant la fin de cette première année, elle s’est développée tranquillement dans un espace réduit avec nourrissage facile.

Déménagement après la diapause

Début 2020, lors de la sortie de diapause, cette colonie de Lasius a élu domicile dans un nouvel habitat : Alveo fonda ocre rouge. Elle a bien investi les lieux et s’est bien nourrie après cette grande pause hivernale. Les gastres des ouvrières et de la gyne sont bien gonflés, elles ont fait les réserves pour bien redémarrer l’année !

Lasius 2019 Alveo

Conclusion

Grâce aux bons soins, ces deux colonies se développent très bien ! La plus agée a passé la barre de 100 ouvrières tandis que la plus jeune avoisine la cinquantaine. On espère un bon développement et de belles observations pour ces deux colonies !