Sweety Industry’s participe activement au forum pour nous présenter ces colonies. Il possède actuellement une colonie de Lasius niger d’un an et demi et une colonie Messor barbarus du même âge. Les aventures de ses Messor sont assez complètes et pleines de rebondissements, c’est d’elles dont nous parlerons aujourd’hui.

Arrivée de la colonie

La colonie est parvenue à Sweety Industry’s en main propre. La reine, ramassée lors d’un essaimage près de Nîmes, un an auparavant, possédait une vingtaine d’ouvrières. C’est en Août 2019 qu’elle s’est installée dans un nouveau chez elle.

Première installation : la mini ADC

Dans un premier temps, la colonie est restée dans son tube de fondation, relié à une mini ADC. Cette première période a posé quelques difficultés à Sweety Industry’s : la colonie, au moment des raccords par tuyau, a paniqué. L’ensemble de la colonie à décider, sous le coup de la panique de s’installer dans le tuyau reliant le tube à la mini ADC.

Ce problème est resté très temporaire : il a suffi d’une journée au calme et dans l’obscurité pour que la colonie reparte s’installer dans le tube de fondation.

Les goûts de la colonie

La colonie se nourrit du mélange de graines et de protéines élaboré spécialement pour les fondations. Elle a tenu à informer son propriétaire de ses goûts : elle rejette systématiquement les graines de millet.

Attention : cela ne veut pas dire que les Messor barbarus en général n’aime pas le millet. Ce choix est spécifique à cette colonie !

Installation plus pérenne

La colonie a ensuite déménagé dans une Alveo fonda. Au début, la colonie a investi très rapidement les lieux, visiblement ravie de ce changement d’espaces. Cependant, peu de temps après il y a une tempête, le nid est monté à 99% d’humidité. Malheureusement, les graines ont germé et la colonie n’a pas eu l’air du beaucoup apprécier tant d’eau.

Un repos bien mérité

Bien installée, la colonie est actuellement en diapause. Bien organisé, Sweety Industry’s a prévu un plateau pour transporter sa colonie tout en douceur. Il a déplacé sa colonie dans un premier temps dans une pièce plus froide (aux alentours de 18/19°C) avant de les installer définitivement au sous-sol à 12°C.

Elles y resteront jusqu’à la fin de la diapause (Février) et nous aurons des nouvelles des Messor barbarus à ce moment-là !